Comment cette fondation thaïlandaise crée des prothèses pour éléphants amputés

Il n’est pas rare que les réseaux sociaux et les documentaires télévisés nous transmettent l’image d’une planète ravagée, d’une flore meurtrie, d’animaux enchaînés, maltraités, en souffrance. Ces images choquantes sont nécessaires pour déclencher une prise de conscience et pour sensibiliser les générations à prendre soin de leur habitat et de ceux qui y cohabitent.

Source: Athit Perawongmetha / Reuters

L’association au grand cœur

Parfois, des initiatives encourageantes et touchantes éclosent mais, si elles mettent du baume au cœur, elles ne sont que trop rares. Pourtant, c’est là qu’il faut puiser de l’inspiration pour évoluer et devenir meilleur.

L’une de ces initiatives est l’association d’aide aux éléphants d’Asie appelée Friends of the Asian Elephant Foundation. Son équipe incroyable travaille en Thaïlande à encadrer des milliers d’éléphants ayant perdu un membre. En effet, elle lutte pour ne pas devoir les euthanasier et pour leur offrir une seconde chance.

Pour cela, ils développent un système de prothèses géantes, adaptées aux blessures et aux besoins des éléphants.

 

L’histoire de Mosha

Mosha est l’un de ces éléphants… Alors qu’elle était bébé et qu’elle marchait dans la jungle avec sa mère, elle a marché sur une mine qui a emporté une partie de sa patte avant. Malheureusement, sans l’association, elle aurait sûrement été abattue pour abréger ses souffrances… Cependant, l’équipe hospitalière croyait en la possibilité d’offrir un futur à cet éléphanteau de 7 mois. Elle a alors soigné ses blessures et lui a sauvé la vie !

Toute une équipe de prothésistes travaille à la création de pièces adaptées à chaque animal. Ils se sont spécialisés dans les blessures causées par des mines, nombreuses à la frontière entre la Thaïlande et le Myanmar. Ils les créent, les adaptent et les posent sur place, assurant ainsi un suivi attentif des éléphants.

La patte de l’éléphant blessé est enduite de talc et protégée par une chaussette protectrice. Ensuite, la prothèse est posée et ajustée grâce à un système de fixations. Celle-ci permet aux animaux de retrouver équilibre et mobilité. La nuit, les prothèses sont enlevées pour ne pas les blesser et éviter le frottement et les irritations du membre amputé.

 

Un magnifique exemple de la générosité de l’homme qui répare les erreurs de son espèce. Leur action restera dans les mémoires…

Read more @